Marie-Françoise Damesin, de l’Alliance Renault-Nissan, est DRH de l’année

Cette proche du PDG de Carlos Ghosn qui fait aujourd’hui partie du trio féminin siégeant au comité exécutif de l’Alliance a recu lundi le trophée du DRH de l’année 2017, décerné par Cadremploi, Hudson et Le Figaro Economie.

Consécration pour Marie-Françoise Damesin. La DRH de l’Alliance Renault-Nissan a reçu lundi soir au Théâtre de Neuilly des mains de son propre patron, Carlos Ghosn, le trophée du DRH de l’année organisé par Cadremploi, Hudson et Le Figaro économie. De nombreux décideurs, notamment de la fonction RH, assistaient à l’événement où le big boss de la marque au losange a vanté les qualités de sa dirigeante, et où Laurent Berger, le président de la CFDT, est aussi venu exposer sa vision de la fonction DRH aujourd’hui.

Marie-Françoise Damesin se dit «ravie et fière» d’avoir, au terme notamment d’un grand oral devant ses pairs, remporté«ce prix qui existe depuis vingt et un ans, sérieux dans son processus d’attribution, et qui honore toutes les équipes RH de Renault et de l’Alliance Renault-Nissan». C’est aussi pour elle la reconnaissance de son parcours chez Renault commencé en 1984 et qui l’a propulsée pas à pas jusqu’aux cimes du groupe de Carlos Ghosn, avec la double casquette de DRH du Groupe Renault et de l’Alliance Renault-Nissan. Après l’Essec et un DEA à Dauphine, c’est toutefois par un grand voyage en bus à Katmandou qu’elle démarre… Son premier job, elle le trouve à la Compagnie des Wagons-Lits & du Tourisme, mais repart ensuite faire un tour du monde en Extrême-Orient. La Savoyarde et grande voileuse a du caractère et le goût de la découverte chevillé au corps. Durant sa jeunesse, sa famille déménage treize fois en dix-huit ans au fil des mutations d’un père ingénieur chez Pechiney…

Chez Renault, où elle finit par poser ses valises en 1984, elle satisfera d’une autre façon cet appétit de la nouveauté et des rencontres. Elle y trouve «des gens formidables, une force collective et une entreprise à la culture forte». Elle enchaîne les responsabilités, à l’organisation, au commerce, aux RH, où elle creuse son sillon ensuite chez Nissan Europe et entre au comité de direction. Comme elle le fera ensuite de retour chez Renault, un temps comme dircom. En 2010, cette femme complète, mariée et mère de trois enfants, devient DRH, entre au comex, et prend aussi, trois ans plus tard, synergies obligent, les RH de l’Alliance. La fonction«de plus en plus au cœur du business» la passionne et évolue sans cesse. «La digitalisation permet de réduire encore la partie administrative des RH pour nous consacrer davantage au conseil et au développement des salariés.»

Grande avocate de la diversité et de «l’entreprise apprenante», cette femme chaleureuse gère aujourd’hui un effectif de 470 000 salariés dans le monde, ainsi que 1 200 managers RH chez Renault et 1 500 chez Nissan.

Source : http://www.lefigaro.fr/decideurs/nomination/2017/06/12/33002-20170612ARTFIG00389-marie-francoise-damesin-la-drh-de-l-alliance-renault-nissan-consacree.php

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *