Le marché européen termine 2015 en fanfare

Le marché européen termine l'année 2015 en fanfare

Entamée du bon pied, l’année 2015 s’est conclue sur un record pour le marché européen. Selon les derniers chiffres de l’Association des constructeurs automobiles européens (Acea), 1,1 million de véhicules neufs ont été écoulés dans l’Union Européenne en décembre, soit 16,6% de plus qu’en décembre 2014 et à la clé la croissance la plus élevée de tout l’exercice. Un résultat construit sur le sans faute du « Big Five », Espagne (+20,7%), Italie (18,7%), France (12,5%), Grande-Bretagne (+8,4%) et Allemagne (+7,7%) présentant tous un résultat positif.

Cette fin de parcours en fanfare conforte ainsi le bon bilan annuel du marché européen. Sur les douze derniers mois, celui-ci progresse de 9,3% à hauteur de 13,7 millions de ventes, soit un niveau qui n’avait plus été enregistré depuis 2010. Là encore les principales places de l’UE contribuent fortement à ce résultat. En progression de 20,7%, l’Espagne réussi en 2015 à franchir le cap du million de ventes pour la première fois en six ans alors que le Royaume-Uni, avec un total de 2,6 millions d’immatriculations, réalise un exercice historique.

Côté constructeurs, Volkswagen échappe aux balles et continue de dominer le marché. Alors que le groupe totalise sur l’année 3,4 millions de ventes (+6,1%), la marque demeure de très loin le principal contributeur de l’Union Européenne avec environ 650000 unités d’avance sur son dauphin (Ford). Les représentants tricolores enregistrent quant à eux des résultats satisfaisants à défaut d’être exceptionnels puisque seuls Renault (+10,9%) et Peugeot (+9,1%) dépassent ou s’approchent de la moyenne globale. Si le groupe PSA conserve la deuxième place du marché, Renault demeure de son côté la troisième marque continentale.

Lire le détail sur http://migration.journalauto.com/lja/article.view/23955/le-marche-europeen-termine-l-annee-2015-en-fanfare/1/constructeurs