Tesla recrute à tour de bras

Dans un élan de renforcement des ressources disponibles, le constructeur mène plusieurs campagnes de recrutement. La principale porte sur 1600 ingénieurs.
Par Gredy Raffin, le 15/01/2016
Tesla recrute à tour de bras

Il faut aller vite, accélérer le mouvement. Pour soutenir Autopilot, son programme d’automatisation de la conduite, Tesla a ouvert une campagne de recrutement de 1600 ingénieurs, comme le rapportaient nos confrères du Point. Ils rejoindront les 14000 personnes déjà en poste dans l’entreprise, à travers le monde.

Par la voie de son président, Elon Musk, Tesla fait savoir qu’aucune expérience dans le domaine de l’automobile n’est requise. Les ingénieurs rendront compte directement au charismatique président, qui s’est fixé pour ambition de produire jusqu’à 500000 voitures par an à partir de 2020, soit dix fois plus que son volume de ventes en 2015.

Pour mémoire, le constructeur vient de déployer la version 7.1 du logiciel de gestion de ses véhicules. Celle-ci élargit encore le périmètre des fonctionnalités de conduite automatisée, avec notamment le parking à distance grâce à la clé, et surtout améliore le maintien de cap.

Dans la zone EMEA, Tesla a fait savoir qu’il voulait compléter son équipe de gestion des salaires et trouver un directeur en charge de la gestion des problématiques fiscales.