Le marché chinois ne redémarre pas

Avec un total de 2,1 millions d’immatriculations, le premier marché automobile mondial accuse une très légère baisse de 0,1% de ses volumes pour le mois dernier.

Après avoir enregistré en avril la plus importante baisse depuis août 2015 avec des ventes en recul de 2,2%, le marché chinois a limité la casse en mai. Selon les dernières statistiques de l’association locale des constructeurs automobiles (CAAM), celui-ci s’est stabilisé en écoulant 2,1 millions de véhicules neufs au cours de ce mois, soit un résultat très légèrement inférieur à celui de mai 2016 (-0,1%).

Plutôt sur une bonne dynamique au cours du premier trimestre, l’essoufflement des ventes lors des deux derniers mois se traduit par une croissance annuelle qui s’établit désormais à 3,7% entre le 1er janvier et le 31 mai alors même que le marché avec progressé de 13,7% sur cette même période l’an passé.

Après avoir diminué fin 2015 de moitié (de 10% à 5%) la taxe sur l’achat des petites voitures individuelles équipées d’un moteur de cylindrée inférieure à 1,6 litre – qui représentent plus de 70% des ventes de voitures individuelles dans le pays –, Pékin avait relevé cette taxe à 7,5% en début d’année et a récemment annoncé vouloir la remettre à son niveau initial dès 2018. De quoi refroidir les ardeurs des acheteurs, à l’heure où la croissance économique chinoise continue de ralentir.

Dans ce contexte, la CAAM note tout de même un vrai point positif avec la croissance « relativement rapide » des ventes de véhicules électriques et hybrides. Il s’en est ainsi écoulé 45000 en mai, soit 28,4% de plus qu’il y a un an.

Source :  http://journalauto.com/lja/article.view/26671/le-marche-chinois-ne-redemarre-pas/1/constructeurs