Féminisation des grandes entreprises : les bons et les mauvais élèves

Depuis 2013, le cabinet Ethics and Boards, fait le classement, dans les entreprises les plus grandes cotées en Bourse (SBF 120), des sociétés qui respectent au mieux la féminisation dans les instances dirigeantes et la politique de mixité. Les mauvais élèves aussi sont pointées du doigt.

La société foncière Gecina, le groupe de cosmétiques L’Oréal et le groupe immobilier Icade arrivent en tête d’un classement des entreprises les plus vertueuses en matière d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

Pour la deuxième année consécutive, Gecina est en première place de ce palmarès annuel établi par le cabinet Ethics and Boards, publié dans l’hebdomadaire Challenge.

Le groupe de services et de technologies pour les médias numériques Technicolor et le groupe énergétique Engie se placent quatrième et cinquième.

Parmi les cinq plus mauvais élèves, on retrouve le groupe parapétrolier TechnipFMC, l’entreprise d’électroniques STMicroelectronics, le constructeur aéronautique Airbus, le groupe de télécommunication SFR et la société de matériaux de construction LafargeHolcim.